Quelles sont les principales essences de bois utilisées dans les clotures exterieures ?


La clôture extérieure a l’avantage de s’intégrer facilement dans un jardin. Idéale pour délimiter un terrain, pour se préserver des regards indiscrets et pour se protéger du vent, la clôture en bois a des avantages de taille ! Mais selon vos envies et préférences, vous pouvez choisir une essence de bois particulière. Pour vous aider dans votre choix, voici un aperçu des principales essences de bois utilisées pour les clôtures extérieures.

Les essences de bois utilisées dans les clôtures extérieures

Vous avez la possibilité de choisir parmi de nombreuses essences, plus ou moins résistantes. Parmi elles, vous pouvez retrouver :

  • Le bois blanc comme le pin ou le sapin : cette essence a l’avantage d’être peu chère et de nécessiter peu d’entretien (un entretien est à prévoir une fois par an minimum). En revanche, elle est plus fragile.
  • L’exotique : un tel bois est plus coûteux qu’un bois européen. Le bois exotique a l’avantage d’être imputrescible et d’être facile d’entretien (il est nécessaire de l’entretenir une fois tous les deux, voire trois ans en fonction du bois et des intempéries).
  • Le chêne et le châtaignier : ces essences sont stables et résistantes et c’est pour cette raison que l’on fabrique la clôture ganivelle en châtaignier. Notez que le chêne peut être débarrassé de son aubier en vue d’un bon rendement.
  • Le mélèze ou le douglas : ces essences font preuve d’une grande résistance. Mais attention : elles deviennent grises en vieillissant et si de la lasure n’est pas appliquée.
  • L’almendrillo. Ce bois a des avantages intéressants : il est léger, résistant et présente une longue durée de vie.

Quel bois choisir pour sa clôture extérieure ?

La plupart du temps, les bois utilisés pour l’extérieur ont reçu un traitement spécifique. Un bois qui n’a pas été traité est putrescible (il peut pourrir), ne peut pas résister à l’humidité, aux champignons et aux insectes. Il est donc essentiel de choisir un bois traité et de sélectionner l’essence de bois la mieux appropriée. Le sapin et le pin sont des bois intéressants et très délicats qui peuvent parfois, ne pas faire preuve d’une grande durabilité (sauf s’ils ont été traités spécifiquement).

Si vous souhaitez installer une clôture extérieure fabriquée avec un bois résistant et capable de faire face aux intempéries, vous pouvez vous tourner vers le châtaignier. En revanche, si vous recherchez une essence précieuse, votre choix devra alors se porter sur le mélèze qui se démarque par sa faible déformabilité, sa grande résistance et son homogénéité.

A noter : les bois sont classés en fonction de plusieurs catégories pour quantifier leur résistance à l’humidité. Pour une clôture extérieure, une classe 3 minimum est à privilégier.

Comment entretenir sa clôture extérieure ?

Pour une clôture en bois, l’entretien classique consiste à appliquer une fois par an ou tous les deux ans un produit de protection adéquat. En fonction de l’essence de bois choisie, une couche de lasure à pigmentation foncée ou à base aqueuse doit être appliquée. Utiliser de la lasure présente des avantages intéressants : elle protège contre le soleil et l’eau, elle est facile à appliquer, et il est inutile de décaper votre clôture sauf si elle a été peinte ou vernie auparavant. Avant d’utiliser votre première lasure, vous pouvez protéger votre bois avec un produit anti-moisissures et insectes.

Outre la lasure, du vernis peut être utilisé pour protéger le bois de votre clôture extérieure. En effet, si le vernis est bien adapté aux bois intérieurs, il l’est également pour ceux extérieurs. Mais attention : chaque application demande au préalable un décapage.

Comme vous avez pu le voir, il existe différentes essences de bois pour votre clôture extérieure. Au moment de la choisir, il est essentiel de vous tourner vers un bois ayant reçu un traitement spécifique afin qu’il soit imputrescible et résistant aux champignons, aux insectes et aux différentes intempéries.

Publié le 22 octobre 2020