Lasure : types, couleurs et application


La lasure a pour but de protéger le bois tout en conservant son aspect naturel. Selon les besoins, la lasure peut être appliquée à l’intérieur (sur du parquet, du mobilier ou sur des lambris) comme à l’extérieur pour protéger un élément (mobilier, ganivelle en bois…) des rayons UV ou des intempéries. Pour qu’elle protège bien votre bois, la lasure doit être choisie en fonction des conditions climatiques et des besoins. Son application doit également être réalisée correctement. Dans cet article, nous vous livrons les informations essentielles sur la lasure : couleurs, types et application.

Les différents types de lasures

En fonction de vos besoins, vous pouvez choisir de la lasure pour bois intérieur ou extérieur. Pour la lasure pour bois intérieurs, de nombreuses sortes peuvent être trouvées : lasure meubles et objets, lasure poutre et lambris…
Leur finition peut être mate ou satinée. En ce qui concerne la lasure pour bois extérieurs, ces dernières peuvent être transparentes ou colorées. Par exemple, pour la cloture ganivelle, il est conseillé d’en passer tous les 3 ou 4 ans afin d’éviter qu’elle ne devienne gris.

En fonction de vos besoins, vous aurez également le choix entre plusieurs types : celles en phase solvant qui sont plus robustes et qui permettent de travailler sur de larges surfaces sans laisser de marques et celles en phase aqueuse qui sont plus fluides et dont le séchage est plus rapide.
Adaptées aux petites surfaces, ces lasures sont moins résistantes aux rayons UV, mais elles respectent davantage la planète.

Vous trouverez également les lasures glycérophtaliques qui renferment des solvants. Elles dégagent donc une odeur importante, mais ceci n’est pas gênant car elles s’utilisent à l’extérieur. Ces lasures présentent un fort pouvoir autonettoyant et couvrant, mais leur durée de séchage est longue. A l’inverse, les lasures acryliques ne dégagent presque pas d’odeur et sèchent plus rapidement. Il est conseillé de les appliquer sur une surface déjà lasurée. Votre bois sera ainsi protégé des parasites.

Quelles sont les différentes couleurs disponibles ?

La lasure est la plupart du temps incolore ou légèrement teintée dans une couleur bois. Néanmoins, les lasures de couleurs sont de plus en plus courantes. Mais avant d’en choisir une, il est important de prendre en considération la nature du bois : la couleur ne donnera pas le même effet sur du pin, du chêne, du sapin… Dans ce cas, vous pouvez appliquer une lasure incolore en guise de sous-couche, puis une lasure colorée.

La gamme de lasures couleur se décline en plusieurs coloris : satinée, mate ou brillante.

Comment appliquer de la lasure ?

Pour appliquer de la lasure, vous devez utiliser un pinceau ou une brosse. Avant l’application, veillez à ce que le support soit propre, sec et sain. Ensuite, place à la pose :

  • Préparez votre bois : neufs ou peints, les bois doivent être traités contre les insectes, les champignons et les moisissures.
  • Appliquez une première couche épaisse. Avant de vous lancer, faites un premier essai sur une petite zone du bois, puis modifiez la teinte en ajoutant des colorants si besoin. Appliquez ensuite avec un large pinceau, une première couche de lasure en suivant bien le sens du bois. Laissez sécher 24 heures minimum.
  • Posez une seconde couche. Avant cela, poncez légèrement votre surface avec un grain fin de type 150 de sorte que la deuxième couche adhère bien à la surface. Dépoussiérez, puis appliquez votre lasure, toujours en suivant le sens du bois. Laissez sécher 24 heures.
  • Passez la dernière couche pour une protection maximale et si votre bois est jeune. Pour poser cette dernière couche, poncez légèrement, puis appliquez-la. Laissez sécher 48 heures.

Ces étapes doivent être renouvelées tous les 2-3 ans. Cette fréquence dépend du type de bois, mais également de son usure et de son exposition aux intempéries. Quoi qu’il en soit, n’attendez pas que la lasure soit usée pour l’entretenir.

Publié le 24 août 2020